Le blog d'Athymis Gestion

Flash spécial – post week end de Pâques.

Le 19/04/2017.Une semaine écourtée en raison du Vendredi Saint et principalement marquée par les bruits de bottes en provenance des USA. L’utilisation de la bombe non nucléaire la plus puissante en Afghanistan aura fait tanker les marchés US jeudi, notamment au vu des relations tendues avec la Corée du Nord. L’échec d’un essai de missile Nord Coréen durant le week end et le rapprochement de points de vue entre la Chine et les USA auront calmé les esprits.

Tous les regards sont dorénavant tournés sur les élections en France dont le premier tour n’aura jamais été aussi incertain. Les marchés se couvrent clairement contre un risque de deuxième tour Le Pen- Melenchon. Les élections anticipées au Royaume-Uni, fixées au 8 juin prochain, laisseront également peu de répit pour le trimestre engagé.
Au-delà de cette actualité écrasante, les derniers chiffres macro-économiques, sans être encore inquiétants à ce stade sont à surveiller de près, tant ils annoncent une pause dans l’entrée en expansion de l’économie mondiale.
Du côté des sociétés, JP Morgan a lancé les publications de vos fonds et a surpris en bien avec un CA à 25,6 Mds de dollars (le marché attendait 24,9 Mds) et un résultat en hausse de 17%. Nous notons toutefois que les provisions pour les impayés des consommateurs augmentent de +52% par rapport au 4eme trimestre à 1.32Mds. LVMH a publié un CA au 1er trimestre en progression de 15%, avec une hausse organique très impressionnante à +13%. Le management du groupe a tenu à ne pas extrapoler ce chiffre sur le reste de l’année et mentionne un environnement toujours incertain, notamment au regard de la géopolitique et de l’insécurité. Barry Callebaut délivre des chiffres légèrement supérieurs au consensus au S1 avec une accélération de la croissance organique à plus de 3%. La perception « santé » des produits de Barry Callebaut gagne en traction et la société dépense de plus en plus en marketing digital, notamment auprès des Millennials.
La prudence est de mise, dans ce contexte de retour des incertitudes nous avons, dans Athymis Patrimoine, allégé une partie de notre risque porté sous forme de dette bancaire. Nous avons constitué une ligne de dette gouvernementale US en prévision du pire. Nous avons également franchi à la baisse les 75% d’exposition en actions dans Athymis Global par la cession de fonds émergents. Notre biais qualité et croissance, structurel dans les fonds Millennial et plus conjoncturel pour nos fonds d’allocation, nous paraissent particulièrement opportuns en ces moments complexes.

 
L’équipe de gestion

 

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires