Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 01/10/2012

marché recule violemment, signant ainsi la deuxième semaine consécutive de baisse : mercredi -2.8% et vendredi -2.5.% Les investisseurs doutent suite à des déclarations maladroites de plusieurs politiques et personnes influentes.

 

Le marché recule violemment, signant ainsi la deuxième semaine consécutive de baisse : mercredi -2.8% et vendredi -2.5.% Les investisseurs doutent suite à des déclarations maladroites de plusieurs politiques et personnes influentes. Aux USA, plusieurs « faucons » du FOMC émettent des doutes quant à l’efficacité du QE3. En Europe, le principe d'une recapitalisation directe des banques semble remis en cause. En effet, l’Allemagne, la Finlande et les Pays-Bas estiment qu’elle ne pourra devenir réalité qu’en cas de supervision bancaire unique. Or ces pays militent pour un allongement de l’agenda concernant la création de l’Union bancaire. De plus, ils estiment que le MES ne pourra être utilisé pour apurer le passé. Les banques espagnoles et irlandaises sont ici clairement visées. Enfin Mariano Rajoy a lui-même pris le risque d'envoyer un signal négatif aux marchés en déclarant au Wall Street Journal qu'il ne se résoudrait à demander un plan de sauvetage que si les coûts d'emprunt de Madrid devaient rester durablement élevés. Or le marché veut clairement tester le nouveau mécanisme d’OMT de la BCE et attend donc une demande officielle de l’Espagne. Enfin, l’Espagne et la Grèce font face à la colère de la rue avec plusieurs manifestations violentes contre les plans d’austérité.
 
Dans son projet de budget, le gouvernement espagnol vise un déficit de -6.3% du PIB en 2012 et de -4.5% en 2013. Le budget 2013 comprend un plan de 43 réformes, avec notamment la mise en place d’une autorité budgétaire indépendante qui devra anticiper les dérapages, la poursuite de la réforme du travail, un allègement de l'appareil administratif et des mesures destinées à libéraliser des secteurs comme l'énergie ou les télécommunications. Par ailleurs, la région d'Andalousie envisager une demande d'aide de 4.9 Mds€ à l'Etat et la Catalogne a annoncé la tenue d'élections anticipées le 25 novembre. Enfin, l’audit sur les banques révèle des besoins de recapitalisation de 59.3 Mds€, conforme aux attentes. Bankia regroupe à elle seule la moitié de ces besoins avec 24.7 Mds€. Au Portugal, le déficit budgétaire s’établit à -6,8% du PIB au premier semestre 2012, encore loin de l'objectif de -5,0% fixé pour l'ensemble de l'année. En Grèce, le ministre des finances estime à 13-15 Mds€ la somme supplémentaire dont Athènes aurait besoin si son plan de sauvetage venait à être prolongé de deux ans. Le FMI estime qu’étant donné le « problème de financement » auquel fait face le pays, le versement de la nouvelle tranche d’aide ne sera pas suffisant et qu’il faudra évoquer l’effacement du remboursement d’une partie des aides publiques.
 
Le moral des industriels allemands (Ifo) et des ménages français se dégradent. Celui des industriels français reste stable. Les dépenses des ménages français reculent de -0.8% en août. L’évolution du PIB britannique du deuxième trimestre est revue à la hausse à -0.4% contre -0.5% initialement.
 
Aux USA, la croissance du PIB du deuxième trimestre est revue à la baisse à +1.3% contre +1.7% initialement. Les commandes de biens durables reculent de -13.2% et de -1.6% si l’on fait abstraction du secteur aéronautique. Le PMI de Chicago s’inscrit en baisse. Les ventes de logements reculent en août de -0.3% dans le neuf et les promesses de ventes baissent de -2.6%. La confiance des consommateurs du Michigan se dégrade alors que celle des consommateurs du Conférence Board marque une amélioration. Les nouvelles inscriptions aux allocations chômage reculent avec 359 000 demandes contre 385 000 précédemment.
 
La banque centrale brésilienne révise en forte baisse sa prévision de croissance pour l’année en cours, de 2.5% à 1.6%. En revanche, l’inflation serait plus élevée qu’envisagé à 5.2% contre 4.7%. La Banque centrale de Chine accélère son rythme d’injection de liquidités dans le système bancaire avec un record hebdomadaire de 365 Mds de yuans. Le PMI manufacturier chinois calculé par les autorités chinoises et celui calculé par HSBC sont en hausse à 49.8 et 47.9.
 
Les actionnaires de F&N votent très largement en faveur de la cession d’Asia Pacific Breweries à Heineken pour 4.4 Mds$. Schaeffler va céder une participation de 10.4% au capital de Continental pour un montant maximum de 1.7 Mds€. Selon le FT, le fonds souverain de Singapour, Temasek, serait parti à la recherche d’un acheteur potentiel pour sa participation de 18% au capital de Standard Chartered, estimée à 6 Mds$. Xstrata recommande officiellement l’offre de Glencore à ses actionnaires. En Grèce, Crédit Agricole choisit Alpha Bank pour la reprise d’Emporiki. ArcelorMittal émet pour 650 M$ de titres super subordonnés à durée indéterminée assortis d’un coupon de 8,75%. St Gobain émet pour 250 M£ d’obligations à 17 ans assorties d’un coupon à 4.625%.   
Les résultats de Nike sont supérieurs aux attentes mais la firme déçoit sur sa marge brute. Accenture est en ligne. Ceux de RIM sont moins mauvais que prévu. Lennar, Red Hat et H&M déçoivent sur leurs résultats nets. Caterpillar et Infineon émettent des avertissements sur leurs résultats. General Electrics révise ses objectifs à la hausse. 
Les déceptions s’accumulent à tous les niveaux : les entreprises ne tiennent plus leurs objectifs et réduisent leurs prévisions de résultats, toutes les économies ralentissent et les banques centrales semblent à court de solutions. Le quatrième trimestre s’ouvre donc sous de sombres auspices et nous poursuivons le mouvement prudent entamé depuis plusieurs semaines : réduction des expositions actions, mise en place de positions obligataires longues, conservation des liquidités au niveau maximal.
 
 
ALIZE
Le fonds a une exposition nette de 59% aux actions. Nous soldons Generali Euro Convertibles, réduisons Lyxor Banks, Prim Commodities et Morgan Stanley Global Infrastructure et renforçons Lyxor Euro MTS 10-15 et Templeton Global Bonds.
 
 
BREVA 
Le fonds a une exposition nette de 89% aux actions. Nous réduisons Lyxor Banks.
 
 
 
EURUS
Le fonds a une exposition nette de 16% aux actions et de 48% aux obligations. Nous réduisons Generali Euro Convertibles, Investec Global Gold, Morgan Stanley Global Infrastructure et DNCA Convertibles et renforçons Amundi Volatilité Actions.    
 
 
ZEPHYR 
Le fonds a une exposition nette de 13% aux actions, de 19% aux obligations et de 59% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous soldons Prim Precious Metals et SW Mitchel Small Cap European et initions une position sur Old Mutual Global Bonds, Tikehau Taux Variables et Lyxor Euro MTS 10-15.

    Au Depuis le Depuis le    2011 2010
    28/09/2012 21/09/2012 30/12/2011  
               
CAC 40   3354,82 -4,98% 6,17%   -16,95% -3,34%
DOW JONES   13437,13 -1,05% 9,98%   5,53% 11,02%
EURO STOXX 50   2454,26 -4,77% 5,94%   -17,05% -5,81%
NIKKEI   8870,16 -2,63% 4,91%   -17,34% -3,01%
MSCI World EUR   104,10 -1,04% 11,91%   -4,53% 17,16%
EUR USD   1,286 -0,92% -0,78%   -3,16% -6,54%
OR   1772,10 -0,06% 13,33%   10,06% 29,52%
PETROLE BRENT   111,53 2,58% 3,63%   15,11% 20,95%
             
ALIZE   102,69 -0,16% 8,68%   -12,82% 12,54%
BREVA   77,14 -0,40% 6,98%   -19,05% 7,95%
EURUS   108,12 -0,17% 7,69%   -8,33% 7,23%
ZEPHYR*   90,62 0,08% 1,14%   -10,52% 0,13%
*créé le 15/12/2010              

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris