Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 04/02/2013

Le marché parisien stagne. Alors que la fin de semaine était mal engagée avec notamment jeudi -0.9%, le marché bondit durant la dernière séance hebdomadaire +1.1%. Les résultats d’entreprises restent globalement positifs, les statistiques américaines en fin de semaine sont encourageantes et les premiers résultats sur les remboursements du LTRO rassurent sur l’état du secteur financier.

Le marché parisien stagne. Alors que la fin de semaine était mal engagée avec notamment jeudi -0.9%, le marché bondit durant la dernière séance hebdomadaire +1.1%. Les résultats d’entreprises restent globalement positifs, les statistiques américaines en fin de semaine sont encourageantes et les premiers résultats sur les remboursements du LTRO rassurent sur l’état du secteur financier.

L’Italie emprunte 8.5 Mds€ à 6 mois avec des taux en baisse. La Catalogne demande 9.1 Mds€ pour 2013 au fonds de 23 Mds€ créé par Madrid pour venir en aide aux régions autonomes. Le ministre chypriote des Finances indique que l'Eurogroupe étudie la possibilité d'impliquer la Russie dans le plan de sauvetage de Chypre. La Banque nationale de Hongrie abaisse son taux directeur de 25 bps pour le porter 5.5%. L’Association européenne de libre-échange estime que l’Islande avait le droit lorsque ses banques se sont effondrées en octobre 2008 de refuser de rembourser les épargnants étrangers, notamment anglais et néérlandais. Les Pays-Bas nationalisent en urgence SNS Real, quatrième institution financière du pays, dont le sauvetage avoisinera les 10 Mds€. Le bancassureur souffre des pertes de sa filiale immobilière Property Finance pour 1.3 Mds€ cumulés depuis 2009. Le PIB espagnol est publié en baisse de -0.7% au quatrième trimestre. Le PMI manufacturier allemand s’apprécie et approche de la zone d’expansion à 49.8 et le PMI manufacturier britannique recule à 50.8.

Le PIB américain du quatrième trimestre se replie de -0.1%, affecté par la baisse des dépenses fédérales et des stocks. Cependant la demande domestique finale privée est en croissance de +3.3%, soit la plus forte croissance trimestrielle sur 2012, et l’investissement des entreprises rebondit de +8.4% sur la fin d’année. Le nombre de créations d’emplois en janvier atteint 157 000. Au quatrième trimestre, l’économie américaine a donc créé 201 000 emplois par mois contre 151 000 précédemment. Les commandes de biens durables bondissent de +4.6%, le PMI de Chicago et l’ISM manufacturier progressent nettement. Les ventes de véhicules restent dynamiques avec, en rythme annuel en janvier, 15.2 millions de voitures vendues. Les revenus des ménages augmentent de +2.6% : les entreprises ont anticipé le versement des primes et dividendes à leurs salariés pour éviter que ces derniers soient fiscalisés plus lourdement en  2013. Les promesses de ventes de logements baissent de -4.3% mais les dépenses de construction sont en hausse de +0.9%. Les indices de confiance des consommateurs se contredisent : une hausse pour celui du Michigan et une baisse pour celui du Conference Board.

En Inde, la Reserve Bank of India, tenant compte du ralentissement de l'activité économique et de la baisse de l'inflation, coupe à la fois son taux de financement et son taux de réserves obligatoires de 25 points de base pour les porter respectivement à 7.15% et 4.0%. En Corée du Sud, les exportations sont en hausse de +11.8% en janvier. La croissance du PIB des Philippines au quatrième trimestre est plus soutenue que prévue à +6.8 % en glissement annuel, soit une croissance de +6.6 en 2012. Au Brésil, la tendance à la hausse de l’inflation se confirme avec une hausse de +7.9% sur an. La production industrielle recule de -2.7% en 2012 mais le PMI manufacturier progresse de +2.1 points en janvier. Le PMI non-manufacturier « officiel » chinois progresse encore en janvier. A 56.2, il retrouve un plus haut depuis le mois d’août dernier. Le PMI manufacturier «officiel» chinois déçoit légèrement, mais l’indice HSBC progresse en revanche plus qu’attendu.

Le titre AB Inbev perd -7.8% en une séance car la justice américaine tente de bloquer l’acquisition à 20 Mds$ du mexicain Modelo, célèbre pour sa marque Corona. L’introduction en bourse pour 2.2 Mds$ de 17% de Zoetis, branche vétérinaire de Pfizer, est un succès. Le titre bondit de +19.3% lors de sa première séance. Volvo  va racheter 45% de la filiale des véhicules commerciaux du groupe chinois DongFeng pour 890 M$. Unicredit cède 9.1% du capital de Pekao pour 3.7 Mds de zloty, soit 880 M€, mais reste majoritaire. Goldman Sachs vend pour 1 Md$ de sa participation dans la banque chinoise ICBC. S&P abaisse la note de Monte Paschi d’un cran à BB suite à la révélation de lourdes pertes sur des dérivés qui pourraient lui coûter 720 M€. Par ailleurs, le parquet de Sienne a ouvert une enquête sur des soupçons de fraude et de corruption incluant notamment l’acquisition en 2007 de la banque Antonveneta. La banque toscane sollicite désormais une aide publique de 3.9 Mds€. Anticipant sur ses résultats, Crédit Agricole annonce des charges exceptionnelles : dépréciation de goodwill -2.7 Mds€, réévaluation de la dette 850 M€,...

 Les résultats de Yahoo, Seagate, Qualcomm, Lenovo, Amazon, Sharp, Sony, Panasonic, Mastercard, BBVA, Nordea, Unibail-Rodamco, Caterpillar, Boeing, Ford, Exxon Mobil, Chevron, ConocoPhillips, Roche, Swatch, Mattel et Eli Lilly sont supérieurs aux attentes. Santander, Merck, UPS, Colgate-Palmolive, K+S, H&M, Nintendo, LVMH et Luxottica déçoivent. Le nouveau management de la société parapétrolière italienne Saipem  annonce des résultats dégradés en 2012 et pour 2013 : l’action s’effondre de -30%. Anglo American passe une dépréciation de -4 Mds$ sur son projet Minas-Rio au Brésil. Deutsche Bank, Peabody Energy, Dow Chemical, STMicro et Philips publient des pertes respectives de : -2.2 Mds€, -1 Md$, -631 M$, -428 M€ et -358 M€. 

Dans un calme redoutable, les marchés obligataires s’effritaient et l’euro se renforçait. Cet effet de ciseaux dangereux pour l’économie européenne ne pouvait techniquement durer longtemps et la séance d’aujourd’hui l’a démontré. Les causes du décrochage ce lundi rappellent les sombres heures de 2011 avec un mauvais mélange hispano-italien de corruption du pouvoir et de naufrages économico-financiers. Jugeant la séance exagérée, nous en profitons pour augmenter les couvertures de change et les matières premières au détriment des obligations souveraines les mieux notées.

 

ALIZE

Le fonds a une exposition de 68% aux actions. Nous soldons GAM Cat Bonds et renforçons Prim Agri et initions une position sur Sunny Euro Strategic.  

 

 

BREVA PEA

Le fonds a une exposition de 91% aux actions. Nous réduisons UBAM Equity Europe Dividend +.

 

EURUS

Le fonds a une exposition de 17% aux actions et de 57% aux obligations. Nous réduisons New Capital Wealthy Nations Bond Fund et Immobilier 21 et initions une position sur GAM Cat Bonds.  

 

ZEPHYR

Le fonds a une exposition de 17% aux actions, de 25% aux obligations et de 46% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous soldons Raiffeisen Global Fundamental Rent.

 

 

    Au Depuis le Depuis le   2012 2011
    01/02/2013 25/01/2013 31/12/2012  
               
CAC 40   3773,53 -0,12% 3,64%   15,23% -16,95%
DOW JONES   14009,79 0,82% 6,91%   7,26% 5,53%
EURO STOXX 50   2710,08 -1,24% 2,81%   13,79% -17,05%
NIKKEI   11191,34 2,42% 7,66%   22,94% -17,34%
MSCI World EUR   105,63 -0,82% 1,89%   11,45% -4,53%
EUR USD   1,36 1,31% 3,39%   1,79% -3,16%
OR   1667,45 0,53% -0,47%   7,14% 10,06%
PETROLE BRENT   115,08 1,74% 4,03%   2,79% 15,11%
               
ALIZE   106,84 -0,32% 2,51%   10,30% -12,82%
BREVA   82,36 -0,83% 3,03%   10,85% -19,05%
EURUS   110,36 -0,40% 0,72%   9,13% -8,33%
ZEPHYR   91,33 0,05% 1,03%   0,89% -10,52%

 

 

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris