Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 15/12/2014

Cette semaine, la bourse n'a pas résisté à la pression de deux éléments négatifs : l'incertitude politique en Grèce et le recul des cours du pétrole, de plus en plus perçu comme un signal de ralentissement économique global. Le CAC 40 repasse en territoire négatif sur 2014 suite à 5 séances de baisse, dont 3 très marquées : lundi -1.0%, mardi -2.6% et vendredi -2.8%.

L’incertitude politique fait son retour en Grèce. Alors que le gouvernement est fragilisé par le blocage des négociations avec la Troïka, le premier ministre a décidé d’avancer au 17 décembre l’élection du président de la République par le parlement. Le cas échéant, deux autres tours sont prévus les 22 et 27 décembre. Si au bout de ces 3 tours la majorité qualifiée, définie par la constitution, n’est toujours pas trouvée, le parlement sera dissous, ouvrant la voie à des élections législatives fin janvier dont l’issue est incertaine tant les partis opposés à la rigueur gagnent du terrain dans l’opinion publique. Le TLTRO rencontre peu d’intérêt de la part des banques. Durant la 2ème session de ce programme, les banques ont emprunté 130 Mds€, soit 212.4 Mds sur l’ensemble du programme, loin des 400 Mds espérés. En tenant compte des remboursements du précédent programme VLTRO, la taille du bilan de la BCE va se réduire, ce qui augmente la probabilité que l’institution s’engage vers des achats massifs de titres souverains pour ramener la taille de son bilan au niveau de celui de 2012. Fitch Ratings a dégradé la note de la France d’un cran à AA. Aux USA, le Congrès a voté le projet de loi de finance 2015 avant la date butoir. Il n'y aura donc pas de nouveau « shutdown » de l'administration.

La production industrielle augmente de +0.2% en Allemagne et de +0.1% au Royaume-Uni alors qu’elle recule de -0.8% en France. L’inflation recule de -0.2 point en France à 0.3%. L’excédent commercial de l’Allemagne s’établit à 21.9 Mds€ en octobre, contre 22.1 Mds en septembre. Les déficits commerciaux en France et au Royaume-Uni sont moins prononcés que le mois précédent : -4.6 Mds€ et -2.0 Mds£ contre -4.7 Mds€ et -2.8 Mds£. Le constat est le même pour la balance courante de la France : -900 M€ contre -1.2 Mds€.   

Aux USA, l’indice préliminaire de confiance des consommateurs du Michigan progresse pour atteindre son plus haut niveau depuis janvier 2007. Les ventes de détail augmentent de +0.7% en novembre. Le déficit budgétaire américain est de -57 Mds$ en novembre, en recul de 58% sur un an. Les nouvelles inscriptions aux allocations chômage baissent : 294 000 demandes contre 297 000 précédemment.

Le directeur général de la compagnie pétrolière nationale du Koweït a déclaré que les cours du pétrole devraient rester aux alentours des 65 dollars le baril ces six à sept prochains mois. Cette déclaration a conforté les investisseurs dans l'idée que les pays du Golfe ne vont rien faire pour tenter d'enrayer la chute des prix.

Au Brésil, les ventes au détail ont progressé de +1.0% et l'indicateur de confiance des industriels s’est légèrement redressé.

Au Japon,  Shinzo Abe remporte largement les élections de la Chambre basse du Parlement mais le taux de participation a été très faible à 48%. En octobre, la confiance des consommateurs s’est dégradée. C’est également le cas en Australie. En Chine, l’inflation annuelle a reculé de -0.2 point en novembre à 1.2%. La production industrielle, les ventes au détail et les investissements sur un an ont respectivement progressé de +7.2%, +11.7%  et +15.8%, des taux de croissance inférieurs à ceux constatés le mois précédent. La balance commerciale affiche un record en novembre: +54,4 Mds$. La Banque Populaire de Chine a assoupli ses conditions d’octroi de crédit bancaires en fixant le plafond à 10 000 Mds de yuans contre 9000 Mds précédemment. Le ratio dépôts/prêts est également assoupli puisque les banques pourront prêter plus de 75% de leurs dépôts. En revanche, la China Securities Depositary and Clearing Corp, le régulateur chinois, a annoncé qu'il n'était plus possible de se servir des obligations qui ont une notation inférieure à AA comme collatéral pour se financer à court terme. Cette mesure est clairement destinée à freiner les excès constatés ces dernières semaines sur les places chinoises : Shanghai affiche cette semaine 3 séances d’une amplitude absolue supérieure à 3.5%.

Merck acquiert Cubiste, spécialiste des antibiotiques, pour 9.5 Mds$. Oi vend à Altice les actifs portugais de Portugal Telecom pour 7.4 Mds€. Le brésilien pourra recevoir 500 M€ supplémentaires liés aux revenus futurs du portugais. BG annonce la vente de sa filiale QCLNG Pipeline à l'australien APA Group pour 5 Mds$. Fimalac cède à Hearst 30% de Fitch Ratings pour 2.0 Mds$. JC Decaux envisage de faire une offre de 2.5 Mds$ sur les actifs publicitaires européens de son rival américain Clear Channel Outdoor. Technip renonce à lancer une offre d’achat sur CGG. Le leader du crédit entre particuliers, LendingClub, a fait ses débuts à Wall Street. L’action clôture en hausse de 56% lors de la première séance, ce qui valorise la société à 8.5 Mds$. Citigroup annonce que ses frais juridiques devraient s'élever à 2.7 Mds$ pour le trimestre en cours. La BCE a donné son avis favorable aux projets présentés par les 13 banques en déficit de fonds propres à l’issue des stress-tests.

Les résultats d’Inditex, Tui AG, Adobe Systems et Zodiac Aerospace sont supérieurs aux attentes. Ceux d’United Technologies déçoivent. Yum Brands émet un avertissement sur ses résultats. Airbus perd -17% sur la semaine suite à la révisions à la baisse ses perspectives de son résultat opérationnel sur 2016 et à l’annonce d’un report de livraison pour Qatar Airways. Fitch relève la note de Bristol-Myers Squibb d’un cran à A-.

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris