Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 16/12/2013

Le marché parisien recule à nouveau, notamment mardi -1.0%. Démocrates et Républicains sont parvenus à un accord sur le budget des deux prochaines années. Les dépenses 2014 et 2015 sont relevées de 63 Mds$, à 1014 Mds$, mais le déficit devra être réduit de -85 Mds$ supplémentaires sur les 10 prochaines années. Cette bonne nouvelle accroît la probabilité d’un « tapering » dès cette semaine, motivant la baisse des marchés actions. 

Le marché parisien recule à nouveau, notamment mardi -1.0%. Démocrates et Républicains sont parvenus à un accord sur le budget des deux prochaines années. Les dépenses 2014 et 2015 sont relevées de 63 Mds$, à 1014 Mds$, mais le déficit devra être réduit de -85 Mds$ supplémentaires sur les 10 prochaines années. Cette bonne nouvelle accroît la probabilité d’un « tapering » dès cette semaine, motivant la baisse des marchés actions. 

En Allemagne, Wolfgang Schäuble est reconduit à son poste de ministres des finances dans le gouvernement de « grande coalition ».  L’Irlande devient le premier pays de la zone euro à s’affranchir du plan d’aide international. Les Européens se sont mis d'accord sur les règles de renflouement interne des banques. Les actionnaires et les créanciers devront couvrir au minimum 8% des pertes de la banque avant de faire appel à des fonds nationaux de résolution. Les dépôts seront garantis jusqu'à 100 000 €. Les fonds de résolution nationaux devront atteindre un encours égal à 1% des dépôts couverts. Ces règles du « bail-in » entreront en vigueur au 1er janvier 2016. Aux USA, la règle Volcker est adoptée : à partir de mi-2015, les banques américaines ne pourront plus faire de négoce à court terme de titres, de produits dérivés et de contrats sur les matières premières pour leur propre compte.

 La production industrielle allemande recule de -1.2% en octobre et celle de la France baisse de -0.3%. A contrario, le Royaume-Uni voit sa production progresser de +0.4. L’excédent commercial de l’Allemagne est moins prononcé en octobre qu’en septembre : +17.9 Mds€ contre +20.3 Mds. Le déficit courant de la France s’établit -2.1 Mds€ contre -3.6 Mds le mois précédent.

Aux USA, les ventes de détail progressent de +0.7% en novembre. Le déficit budgétaire s’établit à -135 Mds$ sur novembre, en recul de -21.0% sur un an. Les ménages américain recommencent à s’endetter, avec la première hausse des emprunts depuis 21 trimestres. L’indice de confiance des PME américaines progresse en novembre. Les inscriptions au chômage bondissent à 368 000 personnes après avoir atteint un point bas de 6 ans à 298 000 personnes la semaine précédente.

L’inflation du Mexique augmente de +0.2 point en octobre, à 3.6%. Les réformes du pays se poursuivent avec l’abolition du monopole d’Etat sur le pétrole votée par le congrès. L’indice synthétique mensuel d’activité de la Banque Centrale du Brésil augmente de +0.8% en octobre. En Inde, le déficit commercial de novembre s’établit à -9.2 Mds$ contre -10.6 Mds le mois précédent. En Australie, l’indice Westpac de confiance du consommateur ressort en décembre en baisse de -4.8% par rapport au mois précédent. Au Japon, les commandes de machines-outils sont en croissance en novembre de +15.4% par rapport à l’année précédente. En Chine, le PMI manufacturier flash chinois du mois de décembre, calculé par HSBC/Markit, ressort à 50.5, contre 50.8 le mois précédent. La production industrielle de novembre est en hausse de +10.0% et les ventes au détail augmentent de +13.7% par rapport à l’année dernière. Les investissements progressent de +19.9% sur les 11 premiers mois de l’année. Les autorités annoncent une baisse des droits de douane sur 760 produits, de 60% en moyenne.

Sysco annonce le rachat de US Foods pour 8.2 Mds$. Fortum annonce la vente pour 2.6 Mds€ de son réseau de distribution d’électricité en Finlande à un fonds qui réunit plusieurs investisseurs. Carrefour et Klépierre annoncent la signature d’un protocole d’intention pour le rachat de 127 centres commerciaux, en France, Espagne et Italie, pour une valeur de 2 Mds€. Le groupe Hilton lève 2.3 Mds$ lors de son introduction en bourse à New-York. Cette introduction, qui valorise le groupe à 21 Mds$, est la deuxième plus grosse de l’année. L’introduction en bourse de Moncler à Milan est un succès : le titre s’envole de +40%. La société, en plaçant 27% de son capital, récolte 681 M€. Le carnet d’ordres a atteint la somme faramineuse de 20 Mds€.  Astrium, filiale d’EADS, signe un contrat de plus de 2 Mds€ pour la fabrication de 18 lanceurs Ariane 5 ECA. MasterCard  valide son plan de rachat d’actions de 5 Mds$ et augmente son dividende de +83%. Les autorités américaines revendent leurs titres General Motors pour 39 Mds$ sur un total de 49.5 Mds$ déboursés pour le constructeur. Ce dernier annonce la cession de ses 7% du capital de PSA Peugeot Citroën. Le conseil de surveillance de PSA aurait approuvé le projet d’alliance avec Dongfeng, qui se traduirait par une augmentation de capital de 3.5 Mds€, à un prix inférieur de 40% au cours actuel, et permettrait à Dongfeng et l’Etat de prendre chacun 20% du capital. La part de la famille Peugeot serait diluée de 25% à 15%.

Les résultats de Broadcom, Smith&Wesson et Adobe Systems sont supérieurs aux attentes. Ceux d’Inditex sont en ligne. Air Liquide et Cisco déçoivent les investisseurs. Dans les opérateurs télécoms, Ciena annonce une perte de -9.8 M$. S&P relève d’un cran, à A+, les notes d’Air Liquide et de BMW. Unicredit et EutelSat émettent pour 1 Md€et 930 M€ de dette senior aux taux de 2.3% et 2.6%. Société Générale émet avec succès pour 1.8 Mds$ de dette subordonnée avec un coupon de 7.9%.

La temporisation de la quinzaine semble se terminer aujourd’hui. Attribuée au « tapering » attendu cette semaine, cette accalmie baissière a aussi été provoquée par les incertitudes politiques américaines. Le vote net du congrès a rassuré les marchés, qui anticipent un relèvement du plafond de la dette avant l’échéance de janvier, évitant les angoisses du passé. Ce faisant, le dollar devrait enfin progresser et nous avons donc réduit nos couvertures. Nous restons très investis dans ce contexte qui force l’investissement actions pour plusieurs semaines.

 

ALIZE

Le fonds a une exposition de 73% aux actions. Nous réduisons Mandarine Unique et Schelcher Prince Opportunités Européennes et renforçons UNCIA Glabal High Growth, Bryan Garnier Opportunités, GBM Mexico et Amundi MENA.  

 

EURUS

Le fonds a une exposition de 33% aux actions et de 54% aux obligations. Nous réduisons Templeton Global Bonds et New Capital Wealthy Nations Bond Fund.  

 

ZEPHYR

Le fonds a une exposition de 14% aux actions, de 37% aux obligations et de 34% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous soldons Trusteam ROC et introduisons GBM Mexico et Rivoli Equity Fund. 

 

SAFIR

Le fonds a une exposition de 45% aux actions et de 48% aux obligations. Nous renforçons Schelcher Prince Haut Rendement, Fourpoints Funds Infotech, et initions Schelcher Prince Court Terme.

 

 

    Au Depuis le Depuis le    2012 2011 5 ans ou depuis date de création
    13/12/2013 06/12/2013 31/12/2012  
                 
CAC 40   4059,71 -1,69% 11,50%   15,23% -16,95% 26,33%
DOW JONES   15755,36 -1,65% 20,23%   7,26% 5,53% 82,57%
EURO STOXX 50   2921,92 -1,95% 10,85%   13,79% -17,05% 20,79%
NIKKEI   15403,11 0,67% 48,18%   22,94% -17,34% 87,02%
MSCI World EUR   118,08 -1,88% 13,90%   11,73% -4,53% 74,63%
EURO MTS   192,77 0,32% 2,74%   4,54% 1,18% 24,00%
EURO MTS 1-3 ans   165,23 0,03% 1,71%   11,45% 0,54% 13,04%
EUR USD   1,3742 0,26% 4,16%   1,79% -3,16% 2,79%
OR   1238,80 0,79% -26,06%   7,14% 10,06% 50,64%
PETROLE BRENT   109,2 -2,19% -1,28%   2,79% 15,11% 143,04%
                 
ALIZE   111,09 -0,55% 6,59%   10,30% -12,82% 43,56%
EURUS*   112,47 -0,35% 2,65%   9,13% -8,33% 12,47%
ZEPHYR**   92,36 -0,21% 2,17%   0,89% -10,52% -7,64%
S.A.F.I.R***   99,91 -0,48% N/A   N/A N/A -0,09%
* date de création: 01/09/2009             Source: Bloomberg/Athymis
** date de création: 15/10/2010              
***date de création: 29/10/2013              
Les chiffres cités ont trait aux années écoulées, les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances à venir

 

 

 

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris