Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 17/09/2012

Les marchés progressent pour la seconde semaine consécutive. L’essentiel de la hausse s’est jouée vendredi +2.3%.

 

Les marchés progressent pour la seconde semaine consécutive. L’essentiel de la hausse s’est jouée vendredi +2.3%. Elle est guidée par deux décisions importantes. Tout d’abord la Cour de Kalsruhe annonce le caractère constitutionnel du MES et du pacte de stabilité. Deux exigences doivent cependant être respectées : le Parlement allemand doit être tenu informé de toute évolution du MES et tout dépassement des 190 Mds€ de capital apporté par Berlin doit être soumis à un vote du Bundestag. Le deuxième évènement est l’annonce par la Fed de la mise en place d’un QE3 illimité dans le temps. Tant que la croissance est insuffisante pour permettre un retour du taux de chômage vers 6%, la Fed achètera pour 40 Mds$ de MBS par mois, l’objectif étant clairement de relancer l’activité dans le secteur de la construction. Au total, en tenant compte de l’opération Twist et du réinvestissement des coupons et des obligations arrivant à maturité, ce sont 85 Mds$ d’achats mensuels qui pourront être effectués. Enfin, la Fed annonce que les taux directeurs seront maintenus à un niveau bas jusqu’en 2015.
 
Les élections hollandaises consacrent la victoire du Premier Ministre sortant, Mark Rutte, chef de file du Parti libéral. Il souhaite former un gouvernement de coalition avec le parti travailliste, arrivé second et également pro-européen. Au Portugal, le ton monte entre les différentes formations politiques. Le chef du PS, principale formation d’opposition, menace de rompre le consensus politique qui a facilité la mise en œuvre des réformes ces derniers trimestres. Moody’s lance un avertissement clair aux politiques américains : si des mesures ne sont pas prises dès 2013 pour infléchir la trajectoire d’endettement de l’Etat américain, les Etats-Unis vont perdre leur « Aaa ».  
 
L’inflation augmente en France et en Allemagne, passant respectivement de 1.9% à 2.1% et de 2% à 2.1%. Le déficit de la balance des paiements de la France est beaucoup moins prononcé en juillet qu’en juin, avec -2.5 Mds€ contre -4.8 Mds précédemment. Le constat est le même pour le déficit commercial britannique qui recule avec -1.5 Mds£ contre -4.3 Mds£ précédemment.
Aux USA, la production industrielle recule de -1.2% en août. Les ventes de détail progressent de +0.9% et la confiance des consommateurs du Michigan s’inscrit en hausse en septembre. L’inflation augmente de 0.3% pour atteindre 1.7% en août. Le déficit commercial sur juillet est stable à -42.0 Mds$. Les nouvelles inscriptions aux allocations chômage augmentent à nouveau avec 382 000 demandes contre 367 000 précédemment.
 
L’agence de notation S&P relève la note de la dette de long terme de la Corée du Sud de A à A+, assortie d’une perspective stable. En Inde, la production industrielle déçoit avec une hausse de +0.1% en juillet, contre +0.5% attendu. La banque centrale du pays abaisse de 25 bps, à 4.5%, le taux de réserve obligatoire des banques. En Chine, les prêts bancaires augmentent de 22% sur un an glissant à fin août, pour atteindre à 703.9 Mds de yuans, largement au-dessus des attentes fixées à 600 Mds de yuans. Le président russe, Vladimir Poutine, place sous le contrôle et la protection de l'Etat les entreprises russes « stratégiques » opérant à l'étranger. Par ailleurs, soucieuse de contenir les pressions inflationnistes, la Banque de Russie relève ses taux directeurs de 25 bps à 8.25%.
 
La lutte pour le contrôle du singapourien Fraser & Neave, convoité notamment par Heineken, se poursuit. ThaiBev et TCC Assets annoncent avoir dépassé les 30% du capital de la firme singapourienne et lancent une offre sur les 70% restant, s’élevant à 7.1 Mds$. EADS et BAE Systems annoncent leur intention de fusionner pour former un géant de l’aéronautique. La nouvelle entité serait détenue à 60% par EADS et à 40% par BAE Systems. Ce projet est très mal reçu par les investisseurs, les titres abandonnant respectivement -15.3% et -7.1% le jour de l’annonce. Au Japon, Japan Airlines sera introduite en bourse le 19 septembre. La compagnie compte lever 6.6 Mds€, ce qui en ferait la seconde plus grosse introduction de l’année après Facebook. La Russie annonce aujourd’hui la mise en vente de 7.58% du capital de la banque Sberbank, valorisée à 5.4 Mds$. Moody’s abaisse la note de Panasonic de 2 crans. Le Trésor américain lance une offre de vente de titres AIG de 18 Mds$. Telecom Italia, Intesa Sanpaolo émettent pour 1.25 Mds€ de covered bonds et pour 1 Md€ d’obligations traditionnelles et Banco Santander, BBVA et Credit Agricole émettent respectivement pour 2.5 Mds€, 1.5 Mds€ et 1 Md€ sur des échéances de 4 à 7 ans.
 
Les résultats de Volkswagen et de Club Med sont supérieurs aux attentes tandis que ceux de Deutsche Bank et H&M déçoivent. Burberry abandonne -18.5% en une séance après une publication de croissance des ventes décevantes sur ce début de trimestre. Western Digital révise à la baisse de 10% son chiffre d’affaires du 3e trimestre.
 
Les promesses des banques centrales gagnent en intensité, dans une escalade verbale impressionnante, ce qu’elles perdent en matérialité : conditionnalité des actions, chiffres amplifiés ou raisonnement douteux. Jugeant le rebond très rapide, nous continuons à réduire les actions bancaires, espagnoles ou russes. Cependant, nous intégrons la réduction du stress lié à l’euro et augmentons nos pondérations dans les pays core de la zone, tout en couvrant progressivement nos expositions à un billet vert particulièrement affaibli par sa monétarisation.
 
 
ALIZE
Le fonds a une exposition nette de 60% aux actions. Nous réduisons Lyxor Russia, renforçons Allianz Euro High Yield et initions une position sur Objectif Alpha Euro. Nous soldons notre couverture en futures Euro Stoxx et initions une couverture de l’exposition dollar du fonds.
 
BREVA PEA 
Le fonds a une exposition nette de 88% aux actions. Nous réduisons Lyxor Russia, initions une position sur Objectif Alpha Euro et soldons notre couverture en futures Euro Stoxx.
 
 
EURUS 
Le fonds a une exposition nette de 17% aux actions et de 55% aux obligations. Nous renforçons DNCA Miura et Ginjer 360, initions une position sur Objectif Alpha Euro et une couverture de l’exposition dollar du fonds, et soldons notre couverture en futures Euro Stoxx.
 
 
ZEPHYR 
Le fonds a une exposition nette de 17% aux actions, de 7% aux obligations et de 63% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous initions une position sur Objectif Alpha Euro et soldons notre couverture en futures Euro Stoxx.

 

    Au Depuis le Depuis le    2011 2010
    14/09/2012 07/09/2012 30/12/2011  
               
CAC 40   3581,58 1,78% 13,35%   -16,95% -3,34%
DOW JONES   13593,37 2,15% 11,26%   5,53% 11,02%
EURO STOXX 50   2594,56 2,20% 12,00%   -17,05% -5,81%
NIKKEI   9159,39 3,24% 8,33%   -17,34% -3,01%
MSCI World EUR   104,67 0,00% 12,52%   -4,53% 17,16%
EUR USD   1,313 2,45% 1,30%   -3,16% -6,54%
OR   1770,40 2,00% 13,22%   10,06% 29,52%
PETROLE BRENT   116,85 2,37% 8,58%   15,11% 20,95%
               
ALIZE   102,55 0,98% 8,53%   -12,82% 12,54%
BREVA   77,34 0,78% 7,25%   -19,05% 7,95%
EURUS   107,89 0,27% 7,46%   -8,33% 7,23%
ZEPHYR*   90,74 0,54% 1,27%   -10,52% 0,13%
*créé le 15/12/2010              

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris