Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 17/10/2011

Les marchés progressent pour la troisième semaine consécutive. La séance de jeudi -1.3% n’a pas réussi à effacer les fortes hausses de lundi +2.1% et mercredi +2.4%.

 

Les marchés progressent pour la troisième semaine consécutive. La séance de jeudi -1.3% n’a pas réussi à effacer les fortes hausses de lundi +2.1% et mercredi +2.4%. L’optimisme des investisseurs est toujours soutenu par la volonté franco-allemande de réaliser de fortes propositions avant le sommet du G20 le 3 novembre. Les marchés ont également apprécié l’annonce du versement de la 6e tranche d’aide à la Grèce, la ratification du FESF par la Slovaquie et Malte, le vote de confiance obtenu par le président italien et les recommandations européennes d’une force de frappe accrue du FESF. A l’issue du G20 finances, il paraît clair que les créanciers privés devraient perdre entre 21 et 50% sur la dette grecque, mais une recapitalisation des banques serait menée simultanément. Une surcharge en capital de l’ordre de 1 à 2.5% au-delà des 7% exigés par Bâle 3 pour les banques dites systémiques est également validée.
 
S&P dégrade la note de l’Espagne d’un cran à AA-. Fitch, Moody's et S&P indiquent que les garanties apportées à Dexia par la France ne remettent pas en cause sa note AAA. Le Portugal vote une série de mesures d’austérité. Aux Etats-Unis, la FED évoque la mise en place d’un QE3 et le Senat adopte une loi visant à relever les taxes sur les produits des pays qui sous-évaluent leurs devises. En Chine, l’inflation atteint 6.1% en septembre, en légère baisse, et le fonds souverain CIC intervient massivement sur les marchés pour acheter les actions des banques. L’Indonésie baisse son taux directeur de 25 bps à 6.5%.
 
L’inflation de la zone euro reste stable à 3% mais bondit sur sa composante core de 1.2 à 1.6%. La balance des paiements de la France s’établit -2.9 Mds€ en août contre -3.8 Mds€ précédemment. Le chômage britannique atteint 8.1%. L’Allemagne, la zone euro et le Royaume-Uni publient des balances commerciales respectives de +11.8 Mds, -3.4 Mds€ et -1.9 Mds£.
 
Aux Etats-Unis, le moral des consommateurs du Michigan recule mais les ventes de détail bondissent de +1.1% en septembre. Le déficit commercial américain atteint -45.6 Mds$ en août, contre -44.8 Mds$ précédemment, et le déficit budgétaire 8.7% du PIB. Le nombre d’inscriptions au chômage recule très légèrement avec 404 000 demandes contre 405 000 précédemment.
 
Kinder Morgan propose 21 Mds$, soit une prime de 37%, pour le rachat d’El Paso, ce qui constitue la deuxième plus grosse opération de l’année. Superior Energy Services acquiert Complete Production pour 2.6 Mds$, soit une prime de 61%, et United Technologies rachète pour 1.5 Mds$ les parts détenues par Rolls Royce dans leur filiale commune Aero Engine. L’introduction d’Ubiquiti Networks, première introduction en bourse depuis 2 mois à New York, est un succès, le titre bondissant de 6.1% lors de la première séance. EDF réalise une émission obligataire de 1.3 Mds£ à 30 ans avec un coupon de 5.5% et Telecom Italia une émission de 750 M€ à 7 ans. Fitch abaisse d’un cran les notes d’UBS, Intesa Sanpaolo, UBI Banca et Banca Monte dei Paschi. S&P dégrade elle la note d’un cran de BNP Paribas, à AA-, et de 10 banques espagnoles, dont BBVA et Santander. Bank of Ireland annonce la vente de 5 milliards d’euros de créances hypothécaires et trois banques européennes ont émis pour 3 milliards de dette sénior.
 
Les résultats de Google, PepsiCo, Philipps, Sygenta, SAP, Safeway et Infosys sont supérieurs aux attentes. Ceux de Stallergènes sont en ligne avec le consensus.  Carrefour, Infineon et Roche émettent des avertissements sur leurs bénéfices. JP Morgan et Alcoa publient des résultats inférieurs aux attentes. 
 
Malgré les déclarations catastrophistes et l’environnement délétère, les marchés affichent désormais trois semaines de hausse. La situation économique semble gérable et les états soucieux de protéger le système bancaire. Nous continuons à investir nos liquidités sur des actifs fortement décotés comme les minières ou les convertibles.
 
 
ALIZE
Le fonds a une exposition de 63% aux actions. Nous avons soldé Rivoli L/S Bond Fund, réduit Décennie Croissance Japon, renforcé Harewood Euro Long Dividends, Schelcher Prince Convertible et initié une position sur Investec Global Gold.
 
BREVA
Le fonds a une exposition de 93% aux actions. Nous avons réduit Pleiade SIB.
  
EURUS
Le fonds a une exposition de 49% aux obligations et 16% aux actions. Nous avons soldé Legg Mason Asian Opoprtunities et renforcé Prim Commodor.
 
ZEPHYR
Le fonds a une exposition de 15% aux actions, de 2% aux obligations et de 71% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous avons réduit Henderson Global Currency Fund.

    Au Depuis le Depuis le    2010 2009
    14/10/2011 07/10/2011 31/12/2010  
               
CAC 40   3217,89 3,95% -15,43%   -3,34% 22,32%
DOW JONES   11644,49 4,88% 0,58%   11,02% 18,82%
EURO STOXX 50   2355,48 3,80% -15,66%   -5,81% 21,14%
NIKKEI   8747,96 1,65% -14,48%   -3,01% 19,04%
MSCI World EUR   87,38 2,52% -10,32%   17,16% 23,02%
EUR USD   1,3882 3,77% 3,72%   -6,54% 2,51%
OR   1680,73 2,62% 18,30%   29,52% 24,36%
PETROLE BRENT   110,67 6,67% 18,38%   20,95% 96,94%
             
ALIZE   95,32 2,73% -12,06%   12,54% 25,13%
BREVA   74,41 2,85% -16,47%   7,95% 19,35%
EURUS*   101,82 1,70% -7,03%   7,23% 2,14%
ZEPHYR**   91,33 1,32% -8,79%   0,13% x
*créé le 01/09/09              
**créé le 15/12/2010              

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris