Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 20/08/2012

Les deux semaines écoulées sont résolument haussières, à peine troublées par quelques séances en légère baisse. Contrairement à la fin juillet, le marché a été extrêmement calme avec une baisse sensible de la volatilité et des volumes traités bien inférieurs à la moyenne. Le CAC signe sa sixième semaine de hausse consécutive.

 

Les deux semaines écoulées sont résolument haussières, à peine troublées par quelques séances en légère baisse. Contrairement à la fin juillet, le marché a été extrêmement calme avec une baisse sensible de la volatilité et des volumes traités bien inférieurs à la moyenne. Le CAC signe sa sixième semaine de hausse consécutive. La hausse est alimentée par plusieurs éléments : l’absence de mauvaises surprises, l’espoir d’une intervention de la BCE sur le marché obligataire et un schéma de plus en plus précis quant au sauvetage des banques espagnoles. En fin de semaine, le gouvernement allemand a bien accueilli les projets d’intervention de la BCE pour sauver l’euro. De plus, la BCE annoncerait des plafonds de spread de rendement par rapport à la dette allemande, qui déclencheraient des achats systématiques de sa part.
 
Le premier ministre grec s’apprête à rencontrer cette semaine Angela Merkel et François Hollande afin de demander deux ans de plus pour atteindre l'équilibre budgétaire et de reporter le remboursement du premier plan d’aide de 110 Mds€ de 4 ans à 2020. Cette option fait l’objet de vives critiques, voire d’un refus catégorique, dans les rangs du parlement allemand. De plus, le dernier rapport de la troïka sur la situation financière grecque mettrait en avant des besoins de financement de 14 Mds€ par an en 2013 et 2014, contre une estimation initiale de 11.5 Mds. L'Allemagne emprunte 3.8 Mds€ à -0,05 % sur 6 mois, un nouveau record. La France lève au total 7.2 Mds € à court terme, dont 4 Mds€ à 12 semaines au taux de -0.016%. La balance commerciale japonaise redevient excédentaire en juin, avec 114.9 Mds de Yen après un déficit historique de 848.2 Mds en mai. Cependant la croissance du PIB déçoit avec 0.6% au second trimestre contre 0.3% attendu.
 
Le PIB du Mexique dépasse les attentes au second trimestre en progressant de 0.9%. La production industrielle du pays dépasse également les attentes en augmentant de 1.3%.  Au Brésil l’inflation atteint les 5.2% en juillet en comparaison avec 4.9% en juin. Le gouvernement annonce un nouveau plan d’investissements dans les infrastructures du pays à hauteur de 133 milliards de reals. L’inflation annuelle chinoise augmente de 0.1% pour atteindre 1.8% en juillet. La production industrielle progresse de +9.2% sur un an, proche de son plus faible taux de croissance depuis 3 ans.
 
Comme attendu, le PIB de la zone euro s’inscrit en repli de -0.2% au deuxième trimestre, avec de fortes disparités : -6.2% en Grèce, -0.7% en Italie et -0.4% en Espagne. Les chiffres sont meilleurs en France et en Allemagne avec respectivement 0% et +0.3% de croissance. La production industrielle reste stable en France en juin mais recule de -1.7% en Allemagne et de -2.5% au Royaume-Uni. Le moral des investisseurs allemands (ZEW) se dégrade en août. La balance commerciale de la France se détériore avec un déficit commercial de -6 Mds€ en juin, contre -5.5 Mds en mai. La balance commerciale allemande s’améliore avec un excédent de 17.9 Mds€ en juin contre 15.6 Mds en mai.
 
Aux USA, les indicateurs avancés du Conférence Board gagnent +0.4% et le Philly Fed progresse. Seul l’indice Empire State recule. Les nouvelles mises en chantier sont en baisse de -1.1% alors que les demandes de permis de construire bondissent de 6.8%. Les ventes de détail progressent de 0.8% en juillet dans un contexte de regain de confiance des consommateurs du Michigan. Le déficit commercial surprend positivement avec -42.9 Mds$, soit le plus faible déficit depuis un an et demi.
 
BlueScope Steel et Nippon Steel annoncent le création d’une joint-venture de 1.4 Mds $. La nouvelle entité deviendra le second producteur d’acier du monde. Heineken porte son offre à 3.6 Mds$ sur la part du capital d’Asia Pacific Breweries détenue par Fraser & Neave, offre acceptée par ce dernier qui recommande aux actionnaires d’apporter leurs titres. Richard Schulze, fondateur de Best Buy, propose en début de semaine dernière de racheter la société avec une prime de entre 36 et 47%, valorisant celle-ci entre 8.2 et 8.8 Mds$. Mais la direction rejette la proposition. La firme de courtage américaine Knight Capital évite la faillite grâce à une injection de fonds d'un groupe d'investisseurs. Le Trésor américain vend 750 millions d’actions supplémentaires d’AIG, après une cession de 5 Mds$ le vendredi 10 août. L’Etat américain ne détient plus que 53% de l’assureur.
 
Les résultats de Munich Re, Zurich Insurance, Nestlé, Wal-Mart, Home Depot, Abercombie&Fitch, GAP, Walt Disney, Target, Cisco, ThyssenKrupp, Hochtief, K+S, Newcrest Mining, Rio Tinto, Merck, Deutsche Telekom et E.ON sont supérieurs aux attentes. Ceux de RWE, DSM et Swisscom sont en ligne. Commerzbank, ING, Deere&Co, BlueScope et SBM Offshore déçoivent. KBC et Cathay Pacific publient des pertes respectives de -539 M€ et -935 M HKD.
 
Même les vendeurs sont partis en vacances et le marché ignore les bruits de bottes en Asie et au Moyen-Orient. Nous conservons nos actifs défensifs: dollar, or, volatilité, en dépit de leur faiblesse actuelle. En effet, les risques s’accumulent alors que l’indice actions américain retrouve un sommet et l’indice de la volatilité un point bas de presque 5 ans. Les semaines à venir seront critiques sur de nombreux sujets et nous attendons une rechute pour renforcer certains actifs décotés.
 
 
ALIZE 
Le fonds a une exposition nette de 57% aux actions. Aucun mouvement effectué.
 
 
BREVA PEA 
Le fonds a une exposition nette de 88% aux actions Aucun mouvement effectué.
 
 
EURUS
Le fonds a une exposition nette de 12% aux actions et de 59% aux obligations. Nous avons soldé la part A de Diva Synergy pour garder la part Z.
 
 
ZEPHYR
Le fonds a une exposition nette de 10% aux actions, de 14% aux obligations et de 58% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous soldons Diva Synergy.
 
    Au Depuis le Depuis le    2011 2010
    17/08/2012 03/08/2012 30/12/2011  
               
CAC 40   3488,38 3,38% 10,40%   -16,95% -3,34%
DOW JONES   13275,2 1,37% 8,66%   5,53% 11,02%
EURO STOXX 50   2471,53 4,17% 6,69%   -17,05% -5,81%
NIKKEI   9162,5 7,10% 8,36%   -17,34% -3,01%
MSCI World EUR   107,14 2,79% 15,17%   -4,53% 17,16%
EUR USD   1,2334 -0,43% -4,84%   -3,16% -6,54%
OR   1616,05 0,78% 3,35%   10,06% 29,52%
PETROLE BRENT   116,96 9,91% 8,68%   15,11% 20,95%
             
ALIZE   101,73 2,42% 7,66%   -12,82% 12,54%
BREVA   76,66 3,72% 6,31%   -19,05% 7,95%
EURUS   107,79 1,02% 7,36%   -8,33% 7,23%
ZEPHYR*   90,46 0,84% 0,96%   -10,52% 0,13%
*créé le 15/12/2010            
Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris