Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 24/12/2012

Cette cinquième semaine de hausse consécutive respecte les critères habituels du dernier mois de l’année : pas de variation journalière supérieure à 0.5% et un résultat limité par deux petites baisses.

 

Cette cinquième semaine de hausse consécutive respecte les critères habituels du dernier mois de l’année : pas de variation journalière supérieure à 0.5% et un résultat limité par deux petites baisses. L’absence de nouvelles majeures justifie ce calme boursier, seule la série américaine sur le fiscal cliff a fourni un nouvel épisode important avec la division du camp républicain qui rend encore plus difficile l’obtention d’un compromis. Un accord ne devrait pas émerger avant la fin du mois… La Banque du Japon annonce que le montant de son programme de rachat d’obligations sera augmenté de 10% pour atteindre 101 000 Mds de yens, soit 1000 Mds€.
 
Le FMI conditionne sa participation à un plan d'aide à Chypre qui doit être finalisé d’ici un mois à un effacement partiel de la dette. S&P relève pour la première fois depuis le début de la crise la note de la Grèce de six crans à B- contre défaut sélectif précédemment. La Grèce a par ailleurs réalisé une émission à 3 mois de 3.5 Mds € sans difficulté. Le taux à 10 ans du Portugal passe sous le seuil des 7% pour la première fois depuis février 2011. Sans surprise, les députés espagnols approuvent le budget 2013 marqué par un durcissement de la politique budgétaire de 39 Mds€, alors que le taux de créances douteuses s’envole en octobre à 11.2%. Le PIB de l’Irlande a progressé de 0,2% au troisième trimestre en variation trimestrielle. Comme d’autres pays dans la périphérie de la zone euro, l’Irlande a enregistré une nette amélioration de sa situation extérieure depuis un an : sa balance courante a été positive de 3 milliards d’euros au troisième trimestre. Le FMI a autorisé une nouvelle tranche d'aide de 890M € à Dublin.
 
La Finlande divise par deux à +0.5% sa prévision de croissance 2013. La Banque de Suède réduit son taux directeur de 25 bps à 1.0%. Le moral des industriels allemands (Ifo) et français s’améliore.
 
La croissance américaine annualisée du troisième trimestre est révisée en hausse à +3.1% contre +2.9% précédemment. Les ventes de logements anciens et les demandes de permis de construire sont en hausse de +5.9% et +3.6% en novembre. Cependant, les nouvelles mises en chantier reculent de -3.0%. Le Philly Fed progresse mais l’indice Empire State se dégrade et les indicateurs avancés du Conférence Board perdent -0.2%. Les nouvelles inscriptions aux allocations chômage repartent en hausse avec 361 000 demandes contre 344 000 précédemment.
 
Le PIB colombien progresse de +2.1% sur un an au troisième trimestre, soit le plus faible taux de croissance depuis 2009. La banque centrale du Chili révise à la hausse ses prévisions de croissance économique pour 2013 entre 4.25% et 5.25%. La Corée du Sud choisit la candidate conservatrice Park Geun-hye, fille de l’ancien dictateur Park Chung-hee, pour présider le pays. La Banque centrale de Turquie a réduit de 25 pb le taux directeur à 5,50 % et augmenté le taux des réserves obligatoires sur les engagements en devises à 10,6 %.
InterContinentalExchange (ICE) acquiert NYSE Euronext pour 8.2 Mds$. Google cède les activités de boîtiers décodeurs et de modems de Motorola Mobility pour 2.4 Mds$ à Arris. Sprint Nextel annonce l’acquisition de la moitié de Clearwire qu’il ne possédait pas pour un montant de 2.2 Mds$. Vinci fait la meilleure offre avec 3.0 Mds€ pour la privatisation du portugais ANA et Elliot Management fait une offre de 2.4 Mds$ pour acquérir Compuware. KBC rembourse l'Etat belge de 3 Mds€, incluant une prime de 15% soit 3.45 Mds€. Technip remporte un contrat de 780 m$ auprès de la filiale norvégienne de Total.
 
Les résultats d’Oracle, Nike et General Mills sont supérieurs aux attentes. Areva, Accenture et FedEx déçoivent. ADP, Deutsche Bank, Holcim révisent à la baisse leurs prévisions pour le quatrième trimestre.
 
Le marché européen a trop souffert depuis 2009 pour ne pas s’accorder un gentil mois de décembre, malgré la problématique américaine et la volatilité japonaise. Les investisseurs montrent ainsi également le retour de la valorisation comme critère de sélection, avec le rebond de la gestion « value », la hausse brutale des actions japonaises et la remontée des marchés émergents. Nous restons très attentifs à la baisse ponctuelle des matières premières et à la force de l’euro.
 
 
ALIZE:
Le fonds a une exposition 64% aux actions. Aucun mouvement effectué.
 
BREVA:
Le fonds a une exposition nette de 90% aux actions. Aucun mouvement effectué.
 
EURUS:
Le fonds a une exposition de 17% aux actions et de 60% aux obligations. Aucun mouvement effectué.
 
ZEPHYR:
Le fonds a une exposition de 16% aux actions, de 28% aux obligations et de 43% aux fonds diversifiés et alternatifs.Aucun mouvement effectué.

 

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris