Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 25/11/2013

Aux USA, le marché dépasse le seuil des 16 000 points pour la première fois de son histoire. Le marché parisien alterne séances de baisse et de hausse dont lundi +0.7%, mardi -1.1%, traduisant l’hésitation des investisseurs suite aux déclarations des différents membres du FOMC. Si la date de commencement du  « tapering » fluctue beaucoup selon les acteurs, tous assurent que les taux directeurs seront maintenus à un niveau faible pendant longtemps. Les « forward guidances », destinées à encadrer les anticipations du marché, semblent apaiser les investisseurs face à un durcissement annoncé de la politique monétaire. 

Aux USA, le marché dépasse le seuil des 16 000 points pour la première fois de son histoire. Le marché parisien alterne séances de baisse et de hausse dont lundi +0.7%, mardi -1.1%, traduisant l’hésitation des investisseurs suite aux déclarations des différents membres du FOMC. Si la date de commencement du  « tapering » fluctue beaucoup selon les acteurs, tous assurent que les taux directeurs seront maintenus à un niveau faible pendant longtemps. Les « forward guidances », destinées à encadrer les anticipations du marché, semblent apaiser les investisseurs face à un durcissement annoncé de la politique monétaire. 

L’OCDE abaisse ses projections de croissance mondiale 2013 et 2014, qui passent respectivement de +3.1% à +2.7% cette année et de +4.0% à +3.6% l’année prochaine. Les 5 membres du Conseil de Sécurité de l’ONU et l’Allemagne parviennent à Genève à un accord historique avec l’Iran sur le nucléaire.

M. Draghi coupe court jeudi à des spéculations sur le fait que la BCE pourrait porter à un niveau négatif le taux de sa facilité de dépôt. Espagne et France clôturent leurs programmes de financement à moyen et long terme pour 2013. Les créances douteuses des banques espagnoles atteignent 12.7% de l’encours en septembre, contre 12.1% en août et 10.7% l’année dernière. En France, selon la Coface, le nombre de défaillances d’entreprises en 2013 atteint un niveau  historiquement élevé à 62 500, contre 60 500 en 2012.  En Allemagne, Angela Merkel annonce que le pays se dotera d'un salaire minimum généralisé.

L’indice de confiance des investisseurs allemands (ZEW) progresse sur sa composante « perspectives futures » mais recule sur la composante « situation actuelle ». L’indice de confiance des industriels (Ifo) est en hausse. Le PMI manufacturier et le PMI des services progressent tous les deux. Ils reculent en France et sont en zone de contraction. La confiance des consommateurs se dégrade en Europe après 12 mois consécutifs de hausse et l’emploi dans le secteur privé enregistre son 23ème mois de recul.

Aux USA, le Philly Fed est en baisse. Les ventes de logements anciens reculent de -3.2% en octobre.  Cependant, les ventes de détail augmentent de +0.4% en octobre et les inscriptions au chômage diminuent à 323 000 personnes contre 344 000 précédemment. L’inflation recule de -0.2 point à 1.0%.

La croissance du PIB du Chili surprend positivement à +1.3% au 3ème trimestre. Le PIB du Mexique croît de +0.8% sur la même période. Au Brésil, le taux de chômage recule en octobre à 5.2% contre 5.4% en septembre, soit un point bas depuis décembre 2012. Cependant, le pays enregistre un déficit courant de -7.1 Mds$  en octobre, en forte hausse par rapport aux -2.6 Mds de septembre. Le PIB de la Russie progresse de +1.4% sur les 10 premiers mois de 2013. L'accord d'association proposé par l'Union Européenne à l'Ukraine est abandonné juste avant sa signature. Selon l’émissaire européen, la décision de Kiev s’explique par une pression très brutale de Moscou, aussi bien médiatique qu'économique , conduisant pratiquement à l'arrêt des exportations ukrainiennes vers la Russie. A Singapour, la croissance du PIB du 3ème trimestre est de +1.3% par rapport au trimestre précédent et de +5.8% par rapport à l’année dernière. Le ministre de l’économie japonais, Akira Amari, annonce qu’il prépare un plan de relance de 5 000 Mds de yens pour contrer l’impact de la hausse prochaine de la TVA de 5% à 8% sur la croissance nippone. Le pays publie pour octobre un déficit commercial de -1090.7 Mds de yens, soit le seizième déficit mensuel d’affilée. Le PMI Flash manufacturier chinois calculé par HSBC /Markit recule à 50.4 en novembre.

Devon Energy acquiert des parts dans l'important gisement d'Eagle Ford au Texas pour 6 Mds$. La firme de private-equity JLL Partners va acquérir une participation majoritaire de l’activité pharmaceutique de DSM pour 2.6 Mds$. L’espagnol CEPSA, contrôlé par le fonds souverain d’Abu Dhabi, lance une offre de 2.3 Mds$, soit une prime de 28%, pour le rachat de Coastal Energy. Deutsche Telekom va céder 70% des annonces en ligne Scout24 au fonds Hellman & Friedman pour 1.5 Md€. Tarkett lève 460 M€ pour son inrtoduction en bourse, mais le titre recule de -5.5% lors de la première séance. Novartis annonce un programme de rachats d’actions d’un montant de 5 Mds$ et Yahoo ! une hausse de 5 Mds$ du sien. Au total, JP Morgan accepterait de payer 13 Mds$ pour mettre fin à l’ensemble des poursuites au civil sur le dossier des « Subprimes ». La société de courtage de matières premières en faillite MF Global reçoit l'ordre de restituer 1.2 Mds$. Le hedge fund Third Point annonce une prise de participation de 1 Md$ dans le japonais Softbank.

Les résultats de John Deere, Zodiac, Easy Jet et Gap sont supérieurs aux attentes. Lowe’s, Target, Best Buy et Dollar Tree déçoivent. Salesforce annonce une perte de -124 M$. Les banques Société Générale, Crédit Agricole, RBS, Crédit Mutuel, Nordea émettent pour plus d’un millard d’euros chacune de dette senior à des taux compris entre 0.5 et 3%. Fitch dégrade la note de Rabobank d’un cran à AA-.

L’année approche de son terme et le climat politique international semble pacifié, à l’exception non négligeable des querelles politiciennes aux USA. En effet, une fin d’année haussière serait probable si le risque budgétaire américain n’était amené à refaire surface à la mi-décembre.  Cette problématique nous incite à conserver des couvertures sur le dollar alors que la zone euro est affaiblie au cœur : France déclinante et Allemagne à la recherche d’un équilibre politique. Nous restons très investis sur les marchés actions pour profiter du timide rebond de la croissance occidentale.

 

ALIZE

Le fonds a une exposition de 70% aux actions. Nous soldons OFP 400 et Norden, réduisons Cazenove UK Upportunities et renforçons Fourpoints Euro Global Leaders. 

 

EURUS

Le fonds a une exposition de 27% aux actions et de 57% aux obligations. Aucune transaction effectuée.

 

ZEPHYR

Le fonds a une exposition de 24% aux actions, de 34% aux obligations et de 40% aux fonds diversifiés et alternatifs. Aucune transaction effectuée.

 

SAFIR

Le fonds a une exposition de 47% aux actions, de 52% aux obligations. Aucun mouvenment n’est effectué.

 

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris