Le blog d'Athymis Gestion

Lettre hebdomadaire du 29/10/2012

Les marchés reculent suite a trois séances de baisse, dont un mardi agité : -2.2%. La baisse de cette semaine est surtout guidée par la microéconomie avec de nombreuses publications de résultats d’entreprises mitigées ainsi que des révisions baissières sur les perspectives.

 

Les marchés reculent suite a trois séances de baisse, dont un mardi agité : -2.2%. La baisse de cette semaine est surtout guidée par la microéconomie avec de nombreuses publications de résultats d’entreprises mitigées ainsi que des révisions baissières sur les perspectives. Sur le front de la macroéconomie, les doutes quant à la résolution de la crise européenne persistent. D’autant que la communication des politiques est très maladroite, à l’image du ministre des Finances grecs qui annonce un accord sur l’allongement du délai de 2 ans pour ramener le déficit du pays à 3% du PIB, propos démenti rapidement par le ministre des Finances allemand. 
L'Espagne prend acte qu'elle devra renflouer ses banques elle-même dans un premier temps. Le gouvernement a déjà prévu, dans son budget 2013, 30 Mds€ pour les banques, propulsant la dette du pays à 90.5% du PIB. Par ailleurs, Moody’s abaisse les notes de l’Andalousie, de la Catalogne et de la Murcie de deux crans et celles de l’Estrémadure et de la Castille d’un cran. La Grèce et la Troïka ont jusqu’au 16 novembre pour trouver un accord et débloquer la nouvelle tranche d’aide de 32 Mds€, faute de quoi le pays sera en cessation de paiements. Le FMI verse une nouvelle tranche d’aide d’environ 1.5 Mds€ au Portugal, portant le total versé à 21.8 Mds€. L'Union Européenne émet avec succès pour près de 3 Mds€ d'obligations à échéance à 15 ans portant un coupon de 2.5%. Ces 3 Mds serviront à prêter 1 Md à l’Irlande et 2 Mds au Portugal. En Italie, Silvio Berlusconi est condamné à un an de prison ferme dans le cadre de l'affaire Mediaset pour fraude fiscale. Au Japon, le parti d’opposition menace de ne pas voter une loi autorisant le gouvernement à émettre de nouvelles obligations. L’Etat pourrait cesser de fonctionner rapidement, faute de financements.
En Allemagne, le PMI manufacturier, le PMI des services et l’indice de confiance des industriels (Ifo) reculent. Mais l’indice GfK montre une progression de la confiance des consommateurs allemands et retrouve son meilleur niveau depuis octobre 2007. En France, le PMI manufacturier progresse mais la confiance des ménages et des industriels se détériore. Le PIB britannique du 3e trimestre surprend positivement avec une croissance de +1.0% après un recul de -0.4% au second trimestre.
Aux USA, le PIB américain progresse de 2.0% en rythme annuel au troisième trimestre, après 1.3% au second trimestre. La consommation des ménages reste le principal moteur contribuant à la croissance à hauteur de +2 % après +1,5% précédemment. Les commandes de biens durables bondissent de +9.9% en septembre, mais de +2.2% seulement en retraitant les commandes dans le secteur aéronautique. Les promesses de ventes de logements neufs augmentent de +0.3% en septembre. La confiance des consommateurs du Michigan reste quasi stable à un point haut sur quatre ans et demi. Les nouvelles inscriptions au chômage reculent avec 369 000 demandes contre 392 000 auparavant.
Au Mexique, l’inflation recule de 4.8% à 4.6% et l’excédent commerciale atteint un pic de six mois à 437 M$, alors que la production industrielle recule de -1.7% sur le mois. L’Inde souhaite réduire son déficit budgétaire à 3% du PIB d’ici 2017, contre 5.8% en 2011. La banque centrale de Corée anticipe une croissance du PIB de 1.8% sur un an au troisième trimestre, en net ralentissement par rapport aux 2.3% du second trimestre. Les Philippines réduisent leur taux directeurs de 25 bps. L’estimation flash du PMI chinois, par HSBC, est en hausse. Il passe de 47.9 en septembre à 49.1 en octobre. De plus, les profits des groupes industriels du pays sont en hausse de +7.8% en septembre sur un an.
ADM propose de racheter l’Australien GrainCorp à un cours valorisant la société à 2.8 Mds de dollars australiens. Cemex lance le processus d’introduction en bourse de ses activités en Amérique Latine hors Mexique et Argentine. Le groupe espère lever 750 M$ via cette opération. Le Canada rejette l’achat de du producteur de gaz Progress Energy pour 5.5 Mds$ par la société Petronas.  L'agence Standard and Poor's abaisse jeudi d'un cran la note de BNP Paribas à A+, et place sous perspective négative BPCE, Crédit Agricole, Société Générale et Crédit Mutuel.
Les résultats de Macquarie, Sinopec, ConocoPhillips, Vale, Dow Chemical, Linde, Caterpillar, Boeing, Lockheed Martin, SAP, Texas Instruments, Ericsson, Yahoo, Facebook, Motorola Solutions, AT&T, France Telecom, America Movil, Peugeot, Samsung Electronics, Whirlpool, Procter&Gamble, Hasbro, Unibail-Rodamco, Axa, Unilever, Essilor, Sanofi et Merck sont supérieurs aux attentes. Ceux de Pernod Ricard, Air Liquide, Schneider Electric, Safran, Atos et UPS sont en ligne. Apple, Canon, DuPont, Freeport Mc Moran, Technip, St Gobain, Goodyear, Renault, Kia Motors, Crédit Suisse, Heineken, KPN, WPP, New York Times, Puma, BIC, Eli Lilly et Novartis déçoivent. Honda, SEB et Faurecia émettent des avertissements sur résultats. Bankia publie une perte de -7.1 Mds€ sur les 9 premiers mois de 2012. Sprint Nextel, BristolMyersSquibb, ST Microelectronics, Amazon et AK Steel publient des pertes respectives de -767 M$, -711 M$, -478 M€, -274 M$ et -61 M$.
Sous la pression des résultats médiocres et du retour des problématiques grecque et espagnole, notre scénario de consolidation s’est avéré exact. Alors que le facteur politique affaiblit clairement l’environnement économique en Italie, au Japon, en France, en Chine ou aux Etats-Unis, nous réduisons encore l’exposition aux banques de la zone euro et à la dette française. Constatant les difficultés des gérants alternatifs ou diversifiés cette année, nous soulignons la cherté extrême de certains actifs : crédit qualité investissement, dette allemande ou technologie américaine, au détriment de titres pourtant cousins : haut rendement européen, dette italienne ou technologie asiatique. Cette dichotomie extrême ne résistera pas toujours à une réalité économique de plus en plus homogène à travers le monde.
 
 
ALIZE
Le fonds a une exposition nette de 58% aux actions. Nous soldons CPR Credixx Global High Yield et Investec Global Gold et réduisons Baring ASEAN Equities, Axiom Obligataire et Guinness Global Equity Income. 
 
 
BREVA PEA 
Le fonds a une exposition nette de 89% aux actions. Nous réduisons R Conviction Euro.
 
 
 
EURUS 
Le fonds a une exposition de 13% aux actions et de 53% aux obligations. Nous soldons Neuflize USA Opportunities, réduisons Pictet EUR Short Term High Yield, Aviva Investors Credit Europe, Schelcher Convertibles Global Europe et Prim Precious Metals et renforçons New Capital Wealthy Nations Bond Fund. 
 
 
ZEPHYR 
Le fonds a une exposition de 10% aux actions, de 22% aux obligations et de 49% aux fonds diversifiés et alternatifs. Nous réduisons Prim Precious Metals.

    Au Depuis le Depuis le    2011 2010
    26/10/2012 19/10/2012 30/12/2011  
               
CAC 40   3435,09 -1,98% 8,71%   -16,95% -3,34%
DOW JONES   13107,21 -1,77% 7,28%   5,53% 11,02%
EURO STOXX 50   2496,1 -1,81% 7,75%   -17,05% -5,81%
NIKKEI   8933,06 -0,77% 5,65%   -17,34% -3,01%
MSCI World EUR   102,67 -0,91% 10,37%   -4,53% 17,16%
EUR USD   1,2938 -0,66% -0,18%   -3,16% -6,54%
OR   1711,30 -0,61% 9,44%   10,06% 29,52%
PETROLE BRENT   108,7 -3,56% 1,00%   15,11% 20,95%
             
ALIZE   102,53 -0,65% 8,51%   -12,82% 12,54%
BREVA   77,60 -1,20% 7,61%   -19,05% 7,95%
EURUS   108,09 -0,45% 7,66%   -8,33% 7,23%
ZEPHYR*   89,96 -0,63% 0,40%   -10,52% 0,13%
*créé le 15/12/2010              

Recevoir la newsletter Athymis

Articles populaires

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la qualité de nos services.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de protection des données personnelles. Ok, j’ai compris